L'Histoire

LE THE ET SES LEGENDES

 

La bibliographie du thé est déjà assez importante pour qu’ici, dans ces quelques lignes, il ne soit nullement question de vouloir jouer les historiens afin de vous narrer par le détail l’histoire du thé.


« De thé en thé » ne se pose ni en donneur de leçons, dans le sens littéral du terme, ni en spécialiste averti, d’autres s’y étant essayés avec plus ou moins de bonheur. Par contre, il est vrai que l’existence du thé a été relayée, tout au long des siècles, par des légendes toutes plus belles, toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Ce sont ces légendes, nées de l’imaginaire des peuples, qui vous donneront encore plus, à vous, amateurs de thé, l’envie d’aller plus loin dans la connaissance de ce produit, (par notre intermédiaire cela va sans dire !)
D’abord, tordons tout de suite le cou au sympathique anachronisme commis à seule fin humoristique par le génial GOSCINNY qui, dans une aventure d’Astérix, faisait d’un druide l’importateur du thé quelques années avant Jésus-Christ. À cette époque, personne en Europe ne connaissait l’existence du thé, et, même en Chine, on n’imaginait pas jeter quelques feuilles de thé dans de l’eau bouillante pour en goûter les saveurs.


À la fin du premier millénaire, le thé était, en effet, encore bouilli, mélangé à des épices, des fleurs ou des légumes, puis compressé dans des moules de tailles différentes. Rien à voir donc, avec le geste nonchalant du druide PANORAMIX jetant quelques feuilles de thé dans de l’eau chaude, en guise de potion magique.

Potion magique ! GOSCINNY, par contre, n’avait sans doute, là, pas tort. Le thé n’était pas, bien sûr, une potion qui donnait une force surhumaine, mais il était reconnu, depuis des temps immémoriaux, comme une médecine efficace.


Reste à savoir, maintenant, comment l’homme a, un jour, découvert tous ces bienfaits. C’est là que les légendes entrent en scène, comme pour pallier les défaillances des historiens.
Comme dans toutes les légendes, le hasard joue une part prépondérante. En Chine, ainsi, un médecin demanda à son peuple, pour lutter contre des épidémies, de faire bouillir l’eau avant de la consommer. Sage précaution qui se révéla fort efficace. Si efficace même, que, périodiquement, ce médecin se faisait préparer un bol d’eau chaude pour mettre ses paroles en pratique. Un après-midi, où il se reposait à l’ombre d’un arbre, quelques feuilles de celui-ci tombèrent dans le bol d’eau chaude et infusèrent le temps de la sieste. Celle-ci ne dut pas être trop longue, car, au réveil, ce bon médecin découvrit un breuvage au goût surprenant et à la liqueur engageante. Le Cha (le thé) était né et avec lui ses vertus thérapeutiques.


Une autre légende plus récente, datée du VI è siècle de notre ère, soit près de trois mille ans après la légende précédente, se situe en Inde où un prince prêchait la doctrine bouddhiste sur des chemins divers qui l’amenèrent jusqu’en Chine. Jusque là rien de légendaire, sauf que ce prince décida, pour accomplir sa mission de ne pas dormir durant les neuf années que devait durer son voyage…Ce prince, n’étant malgré tout qu’un homme, fut pris de somnolence au bout de trois ans, ce qui constituait déjà, vous en conviendrez, une belle performance.
Il mâcha alors les feuilles du premier arbre qui lui tomba sous la main : un théier. Avouez, là aussi, que l’histoire est bien faite ! Que croyez-vous qu’il arriva à notre bon prince ? Il retrouva force et vitalité et put ainsi boucler les six dernières années de son périple. Les légendes ne sont jamais aussi belles que lorsqu’elles font appel à l’extraordinaire ou à l’incroyable.


Voici maintenant la version japonaise de l’histoire de ce même prince. Plus pragmatique dans un premier temps, la légende japonaise fait dormir le prince au bout d’un temps…certain. À son réveil, ce dernier, furieux d’avoir été aussi faible, décide sur le champ de se couper cils et paupières pour pouvoir conserver tout le temps les yeux ouverts. Il suffisait d’y penser en fait.
Là où ses cils et ses paupières tombèrent, poussèrent, peu après, deux arbres dont il infusa les feuilles. Les deux légendes se rejoignent dans le sens où lui aussi ne dormit plus jusqu’à la fin de sa mission qui aboutira, au XII ème siècle, à l’apparition de l’école Zen. Cette dernière donna, de ce fait, au thé une place de choix à travers ses caractéristiques premières: la pureté, le respect et la sérénité.


Et la France me direz vous ! À quelle date le thé est-il alors arrivé dans notre pays puisque ce n’est pas à l’époque de nos chers Gaulois ?
C’est sous le règne de Louis XIII, en 1637, l’année même de la première représentation du CID, que les premières feuilles furent infusées en France non sans provoquer de vifs débats dans les milieux en vogue de l’époque, entre ses détracteurs et ses partisans.


Curieusement, l’Angleterre devra attendre deux décennies avant de connaître cette boisson qui deviendra, il faut bien le dire, un de ses symboles par l’incontournable « Tea Time ». A la fin du XVII ème siècle, les Anglais ayant flairé l’intérêt commercial de cette boisson, vont créer, afin d’asseoir leur suprématie dans le commerce du thé, la fameuse Compagnie des Indes Orientales…
Cette dernière contrôlait, jusqu’alors, la culture et la commercialisation en Inde…de l’opium.
Mais quel rapport avec le thé direz-vous ?
Les tentatives de culture du thé en Europe ayant toutes été vouées à l’échec (par exemple on ne remplace pas, aussi facilement, le climat chinois par le climat breton) l’Angleterre dut se tourner vers la Chine pour se procurer ces précieuses feuilles, se mettant ainsi en position de céder aux exigences chinoises.
Et c’est là que l’opium évoqué plus haut entre en jeu. En effet, les Anglais vendaient toujours plus d’opium aux chinois et ces derniers vendaient toujours plus de thé aux Anglais. Plus le prix de l’un montait, plus la culture de l’autre prospérait, le thé devenant en quelque sorte l’opium du peuple anglais.


Mais trêve d’histoire…ne serait-il pas le moment pour vous de déguster un des thés que nous vous proposons ? D’un clic, partez dans notre étal de thé, choisissez, commandez, recevez, infusez et…dégustez !


À bientôt donc !


Votre compte

Déjà client ?

Identifiez-vous :

Première visite ?

Inscrivez-vous

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Newsletter